Version 4.0 1999-2017

Actualité

VRDCI est devenu, depuis sa création en 1999, un des influenceurs de Google les plus reconnus en proposant la seule prestation de référencement naturel avec paiement aux résultats et ce au niveau national et international. Nous sommes en veille régulière afin d'adapter nos prestations aux évolutions de Google.

Référencement naturel

Référencement naturel uniquement.

1ère page naturelle (uniquement) de Google aux résultats.

7 millions de prospects naturels apportés à nos clients en 2011.

Engagement de non blacklistage suite à nos interventions.

Délais moyens de 4 mois pour une première page naturelle sur de gros mots clés.

100 % whitehat.

Intervention quotidienne.

Référencement Google

Nos clients sont tous confidentiels.

Première page naturelle sur :
rachat credit, credit
piscine, spa
jeux video
champagne
defibrillateur ...

VRDCI
10 rue Augereau
75007 Paris - France
Tél : 01 45 35 00 80
Fax : 01 45 35 00 88
Email : vrdci@vrdci.com

Epargne : le déficit de visibilité des acteurs bancaires sur Google

Notre audit revient sur la visibilité des acteurs bancaires sur Google (Click-and-Mortar comme Pure-player) pour ce qui a trait à l'épargne, thématique de recherche majeure, où le livret A est roi…

Le secteur bancaire a vu naître un nouveau type d’acteurs : les pure-players, soient ces acteurs exerçant leurs activités bancaires auprès des particuliers via le seul canal de l’Internet. (Monabanq, BforBank, ING Direct, etc.) De même, les acteurs plus classiques ont développé leur réseau d’agence en ligne (La Net Agence de BNP Paribas, etc.) s’inscrivant dans une démarche de click-and-mortar.

Au regard de cette tendance récente, nous avons cherché à interroger le positionnement de ces deux types d’acteurs et l’intérêt des internautes pour les produits bancaires sur Google. Nous avons choisi de questionner leurs positionnements respectifs via le prisme de l’épargne, élément structurel mais non exhaustif des activités bancaires.

Nous avons basé notre audit sur une recherche liée à des mots clés généralistes associés aux produits d’épargne : livret A, LEP, PERP, compte à terme, etc. Avant de détailler plus précisément la méthodologie de l’audit, ainsi que ses résultats, revenons sur les volumes de recherches associés à l’épargne.

Quel est l’intérêt pour les produits d’épargne sur Google ? De même, si le Livret A constitue le « placement préféré des français », qu’en est-il de leurs recherches ?

LE LIVRET A: ROI DES PRODUITS D'EPARGNE SUR GOOGLE

Le générateur de mots clés de Google permet de retrouver les volumes de recherche liés aux différents produits d’épargne. Le livret A est considéré comme le placement préféré des français, tendance qui se confirme dans les recherches effectuées sur Google. Plus largement les recherches liées à aux produits d’épargne font figure de colosse:

Nombre de recherches mensuelles exactes en France (langue française) sur Google:

Livret A : 74000

Plafond livret A :74000

PEL : 49500

LDD : 33100

Taux livret A : 18100

Epargne :9900

Un positionnement en première page de Google sur ces mots clés peut permettre de drainer un trafic considérable.

QUELQUES REMARQUES SUR LES RECHERCHES DES INTERNAUTES ASSOCIÉES À ÉPARGNE

Si les internautes s’orientent de manière classique, vers des recherches principalement non accentuées, au singulier et sans déterminant, nous pouvons néanmoins relever une certaine appétence pour les abréviations, de même qu’une persistance des recherches sur des termes obsolètes.


Une appétence des internautes pour les abréviations

Les  recherches sur les abréviations liées aux produits d’épargne distancent largement les recherches classiques :

PEL : 18100 recherches mensuelles exactes contre 6600 pour plan epargne logement;

LDD : 18100 recherches mensuelles exactes contre  8100 pour livret developpement durable;

LEP : 9900 recherches mensuelles exactes contre  5400 pour livret epargne populaire;

Etc.

(Il est à noter que nous avons exclu CAT de nos recherches pour son homonymie.)


La persistance de termes de recherches obsolètes

Le CoDévI, COmpte pour le DÉVeloppement Industriel, fut remplacé en 2006 par le livret de développement durable. (LDD) (Source Wikipedia : Livret de Développement Durable)

Pour autant le terme « codevi » dispose toujours de volumes de recherche importants à savoir 5400 recherches mensuelles exactes contre 18100 pour LDD et 8100 pour livret développement durable. On constate une certaine rémanence des termes obsolètes dans les résultats de recherche. Il est ainsi intéressant de noter que, bien que ce produit d’épargne ne soit plus d’actualité, les recherches associées restent majeures. Un bon positionnement sur ce mot clé peut ainsi venir renforcer une démarche plus globale en faveur du LDD.

INFORMATIONS PRATIQUES SUR L’AUDIT

Nous avons mis en place un audit basé uniquement sur les recherches généralistes liées aux produits d’épargne, en dehors des recherches liées aux marques, l’objectif étant d’évaluer la visibilité des acteurs bancaires dans le cadre de la conquête de nouveaux prospects.

L’audit a été réalisé sur :

772 mots clés,

26 sites dont : particuliers.societegenerale.fr, www.banquepopulaire.fr, www.bforbank.com, www.bnpparibas.net, www.boursorama.com, www.caisse-epargne.fr, www.cic.fr , www.credit-agricole.fr, www.creditfoncier.fr, www.creditmutuel.fr, www.fortuneo.fr, etc.

Cet audit ne vise nullement l’exhaustivité. Il vise simplement à mettre en avant les tendances de recherches et de positionnement des acteurs bancaires dans le cadre de l’épargne.

UNE VISIBILITÉ CONFISQUÉE


Aucun des sites audités sur le podium de la visibilité

Les acteurs bancaires, pure player comme click and mortar, se voient confisqués le potentiel de visite sur la thématique de l’épargne par des sites à vocation informative à savoir www.francetransactions.com, www.droits.service-public.fr, wikipedia, etc.

Quelques sites parviennent à « tirer leur épingle du jeu », bien que leur visibilité pourrait être améliorée en briguant le positionnement des sites informatifs : La Banque Postale dispose d’une visibilité confortable de plus de 5%, le Crédit Agricole et la Caisse d’Epargne d’une visibilité située autour de 3%.


Des sites en queue de peloton

Les autres sites disposent d’une visibilité inférieure à 1% voire nulle.

54 % des sites audités disposent de moins de 1% de visibilité
La Société Générale, la BNP Paribas, Banque Populaire, mais également des Pure-Players tels que BforBank figurent parmi ces sites.

35 % des sites audités disposent d’une visibilité nulle
On retrouve des sites d’acteurs bancaires majeurs dans cette rubrique, à savoir Fortuneo, le Crédit Foncier, la LCL, etc.

Le positionnement des acteurs bancaires sur la thématique de l’épargne ne leur permet pas de bénéficier du potentiel de visites majeur de nouveaux prospects. Ce déficit de visibilité est d’autant plus important que les acteurs bancaires sont relégués derrière les sites informationnels.

Ce déficit chronique résulte d’une absence généralisée de ces acteurs en première page de Google, sur les mots clés drainant le plus de trafic, à commencer par livret A, comme sur les mots clés drainant un trafic moindre. La Banque Postale dispose d’une visibilité confortable mais non aboutie grâce à un bon positionnement sur quelques mots clés à fort trafic tel que « plafond ldd », « epargne », « cel », « livret developpement durable », de même que sur des mots clés de trafic moindre.

Ces sites restent donc cantonnés aux visites liées à leur marque, dans une stratégie multicanale, ou encore à des investissement coûteux dans les liens sponsorisés de Google. Les Pure-players ne disposent pas d’une meilleure visibilité que les Click-and-Mortar, bien que leur activité soit uniquement axée sur l’Internet. Il serait intéressant de poursuivre notre démarche vers une étude concernant le positionnement de ces mêmes acteurs sur la thématique de l’ouverture de compte et de la banque en ligne.

Vous pouvez télécharger l’audit complet en PDF ci dessous :

Aurore BARTHE

 
Voir le fichier PDF
Valid XHTML 1.0 Transitional